31 janvier 2013

TPE what's the fuck?!

Mboté mes bénés!!:) Hope you are fine!
En ce moment, pour moi c'est la galère inspirationnelle. Vous l'aurez sans doute remarquez, mes articles sont de + en + espacés et maybe de moins bonne qualité. So, mon cerveau est occupée ailleurs en fait il se promène dans les livres, les révisions du bac, les couloirs du lycée et surtout les TPE (travaux personnels encadrés), j'ai précisé pour ceux qui ont arrêtés l'école en 6ème où décrochés avant le BAC. Bref, les TPE tuent ma vie à petit feu depuis 6 mois déjà. Je n'aime pas trop racontez ma vie, je préfère utiliser ma merveilleuse plume (imbue de moi-même) sur des thèmes de société derrière lesquels tout le monde peut s'identifier (surtout moi bien sûr!...égoïste). 
Mais là j'ai atteint un stade de ras-le-bol inimaginable pour le commun des mortels (TCHIP! jé suis extraordinaire dé!). Je suis en 1ère L et cette année pour les littéraires le thème national pour les TPE est Littérature et Anglais et mon sujet est "les dandys" (les ancêtres des sapologues congolais) ce qui est en italique est pour les incultes. So, les TPE c'est quoi: Traumatisant, Perturbant, Exténuant ce sont là les trois mots qui caractérise l'enfer que te font vivre ces travaux la moitié de ton année de 1ère, et pour couronné le tout un oral, le 18 février qui sera noté et te donnera une avance où un handicap pour ton BAC!!!
Certains d'entre-vous se diront que moi une passionnée de mode doit se sentir à l'aise en ayant comme sujet le dandysme, mais alors là pas du tout. Passez des week-end à écrire sur des hommes morts qui portait des queue de pie, des cravates à jabot et ne faisait rien d'autre dans la vie qu'admirer leur élégance figurez-vous que çà m'ennuie ferme. j'en ai marre de cette mascarade de l'éducation nationale qu'elle se termine au + vite, avant que j'ai des envies suicidaires. Je dit çà...mais je tremble de tout mon corps lorsque je me rends compte que le jour fatidique de l'oral arrive à grands pas. OHHHH POURQUOI LES ETUDES C'EST SO BORING!!!
BIG UP A TOUS LES ETUDIANTS DU MONDE ENTIER! (MENTION AUX LITTERAIRES)!!!!
Hot songz de la marvelous Brianna Perry!!!

 Des bisous sucrés de la très épuisée Euloria!!!
Love, Lovelybene.

30 janvier 2013

AFRICAN'S IT GIRL#2

Mboté mes bénés adorés!!! Hope you are fine today!!!:




Comme je vous l'avais promit, chaque  semaine serait couronnée par l'intronisation d'une des nombreuses femmes qui enjaille l'autre côté de la méditerranée  Chose promise, chose due.   


Notre it girl africaine de la semaine se nomme Nancy Sumari. Cette jeune maman de 27 ans d'origine tanzanienne, s'est faite remarquer en gagnant le prestigieux titre de Miss Tanzanie 2005, puis cette même année, elle remporte le titre continental Miss Afrique. Elle entame une carrière dans le mannequinat. 



 Aujourd'hui, la beauté noire se lance dans entrepreneuriat en créant Managing Partner, une firme spécialisée dans l'évènementiel et la communication d'entreprise. Elle est également co-fondatrices du titre "Tanzania women of achievement awards". Récemment elle a remporté le prix de la célébrité la mieux habillée (Swahili Fashion Week).
So, nous n'avons pas juste à faire à une belle plante, but...a really businesswoman. 

           Pleins de bisous sucrés à vous mes bénés adorés! 

Love, Euloria aka lovelybene.


Just a wonderful song!!!




21 janvier 2013

AFRICAN'S IT GIRL#1


Mboté mes bénés adorés!!! hope you are fine! Today, lancement officiel de la rubrique african's it girl by Lovelybene!!! AHHHHHHHHHHH
So, L'adolescente que je suis est dévouée à la presse de toute son âme, jusqu'à quelques temps je m'intéressais plutôt à la presse people outrageuse, les scoops hot de Voici, les feuilletons Riri/Breezy de public où encore les péripéties Kimi/Kanye en bref tous ce qui permet de rendre les gens bêtes et dépendants de secret story, voilà comment naît le voyeurisme qui engendre des choses plus graves tels que la pédophilie.

Mais la fièvre teenage dream semble quitter mon corps depuis que je suis passée en 1ère littéraire. C'est dire qu'à force de côtoyer Electre et Voltaire dans mes songes,ma vie commence à prendre un nouveau sens, +mature et réfléchie. Tut naturellement et sans regret apparent, j'ai laissé mon public dans la cour de récré avec les 2nde et j'embarque à présent mon glamour, en cours et le feuillette dès que j'ai bâclée mes compositions!!! (mature...pas tout à fait en fait).


Mais là encore sous cette profusion d'articles tous + chers les uns que les autres et donc inaccessibles pour mes 25euros d'argent de poche mensuels (maintenant vous comprenez pourquoi je fait toujours la manche). J'ai encore du mal à être satisfaite. Certes j'ai un vocabulaire mode sans cesse renouvelé, je suis beaucoup + critique vestimentairement envers moi-même mais surtout envers les autres (humilité... j'connais pas), et je découvre des gens encore + étranges que ma p'tite personne (les bobos, hipsters et autres arnaques et j'en passe). So, tout aurait pût être parfait Glamour et moi aurions pût continuer à filer le parfait amour du moins jusqu'à ce que je mûrisse encore un peu et me mette à lire le nouvel Obs. Mais l'emmerdeuse professionnelle que je suis à commencer à se tarauder l'esprit en voyant à chaque numéro les mêmes It Girl!!!

it girl: ces filles qui font et défont les tendances en tirant la tronche dans tout les magazines, on ne connait pas trop leur métier. On fait elles trempent dans toutes les sauces, mannequinat par ci, musique, par là tournage là bas. 

Au final çà te donne une espèce de soupe imbuvable avec des carottes par là, des choux par ci, et des épinards pour relever le tout, d'ailleurs les soupes c'est tout ce qu'elles boivent...une it girl se doit d'être maigre comme un pinceau fin n°6 de Leclerc (oh c'est bon... j'avais ma trousse à côté). Les prêtresses de ce mouvement sont

la squelectique Alexa Chung

la très translucide Cara delevingne
 
et le finger alias Elisa Sednaoui. 

Tous ses surnoms se valent, leur synonyme est maigreur morbide.

So, en feuilletant tous ses numéros de Glamour, Grazia, Be et j'en passe, j'ai été surprise et franchement révolté de ne jamais voir de it girl noire et par conséquent aucune africaine, pourtant si ce n'est que la maigreur qu'il faut pour atteindre ce stade de reconnaissance, eh ben laisser moi vous dire qu'au bled la famine est un mode de vie, les os saillants on connait dé...

Bref, j'ai décidé de lever le voile chaque semaine sur une it girl africaine. Tchip! Vous croyez que quoi, sapologie on connait dé!!!
Et cette semaine j'ai décidé de jeter mon dévolu sur une jeune femme ghanéenne à la beauté rafraîchissante et affirmée. 





Sandra Ankobiah


Cette perle noire, à débuté sa carrière en participant à l’élection de Miss Ghana, malheureusement elle échoue et termine 1ère dauphine. 

Suite à cela sa beauté solaire est remarquée elle se lance alors dans le mannequinat avec des atouts indéniables. En ce moment elle est la présentatrice vedette de l'une des émissions les + suivies au Ghana FASHION 101. Cette émission est le programme mode de référence dans le pays. Je vous laisse contempler la beauté africaine et j'attends vos retours positifs ci possibles avec impatience.

Des bisous sucrés! Love, Euloria aka Lovelybene.
 Enjoy it!!!:)








12 janvier 2013

Black hair...what's the fuck


Ce n'est un secret pour personne, de tout temps, de tous siècles les caprices du cuir chevelu crépu ne sont plus à prouver ni à contredire. 

C'est un fait le crépus est dur à peigner, dur à tresser, dur à soigner mais au fond ne serait-il pas plutôt dur à assumer, à aimer.
Aujourd'hui la femme noire c'est çà.
Des rajouts longs imitant le cuir chevelu européen. Dans la rue personne ne se retourne devant ce genre de femme considérée comme normale, elle correspond aux traits imposés par les R'NB girls US Beyonce "the diva" Knowles, Rihanna "The barbadian bitch" Fenty ou encore les perruques de Nicki "black barbie" Minaj.

En se promenant dans la rue, les gens se retourne plutôt sur ses jeunes femmes "nappy" arborant fièrement leur coupe afro sans complexe.  Ils se disent est-elle trop pauvre pour se payer quelques tissages à Château d'eau, ne peut-elle pas les défriser, "olive oil" c'est 5 euros seulement le pot.
Les ventes de soins capillaires afro explosent, les "olive oil", "dark and lovely" sont des demi-dieux pour certaines femmes noires, sortir les cheveux au naturel où sans perruque selon les cas revient à sortir sans vêtements. 
C'est étrange, pourquoi cette jolie jeune femme aux cheveux courts crépus serait t-elle moins belle que celle aux cheveux longs lissés. La société, mes amis, la société, So....

So...comment peut-on expliquer ce phénomène de mondialisation capillaire qui s'immisce dans la diaspora africaine occidentale, comme dans les clips de koffi olomidé à Kinshasa.



A l'ère où l'on prône le patriotisme, le "made in chez moi", afficher ses origines et sa culture comme un étendard, une carapace devient un besoin. Les noirs eux semblent faire machine arrière et préfère semble t-il se rapprocher des canons de beauté occidentaux au risques et péril de leur beauté naturelle. Car c'est vrai dompter l'indomptable nature capillaire ne revient t-il pas à renier l'origine culturelle, défier la tradition et les caractéristiques qui rendent chaque peuple différent et sous-entendu complémentaire.



Ce rejet de traits génétiques peut sembler insultants pour certaines personnes  où juste pratiques et esthétiques, les gens n'y pensent pas et n'envisagent pas cette raison là!
Pourtant....

C'est vrai, porter des rajouts à des avantages certains, moins de temps d'entretien, plus de facilité à coiffer, styliser, bref juste pratique. Moi-même ado boutonneuse et fervente adepte du défrissage "olive oil", suivi d'un tissage Xpression je ne cache pas mon attirance pour les extensions capillaires, il est même possible de s'offrir une wig imitant à la perfection touffe d'Inna Modja...mais en ce qui me concerne ma fibre congolaise, me titille de temps en temps, me rappelle à l'ordre "Hey, coucou Lovelybene, tu es arrivée en France il y à 11 ans  à peine à l'âge de 5ans seulement, mais déjà tu cèdes au tentations du blanc, chérie revient vite au village on t'attends avec des boubous et un rasoir pour ta boule à zéro".

En bref, j'aime là manière dont la femme noire se réinvente au quotidien, j'ai écrit cet article pour remettre tout le monde à égalité. Parce-que je ne supporte pas qu'on puisse critiquer les femmes qui exposent leur beaux cheveux crépus en mode "Oh! on à retrouvé le 6ème Jackson 5", je ne supporte pas qu'on puisse critiquer les jeunes filles qui étoffent leur cheveux avec des rajouts en mode"Oh Beyoncé Coulibaly". Je ne supporte pas qu'on dise du mal d'une femme qui s'affirme dans l'originalité d'un style car après tout la beauté est universelle et se retrouve au sein de chaque être. 
Des bisous sucrés
Euloria aka Lovelybene!







1 janvier 2013

HAPPY NEW YEAR!!!


J'espère que cette année sera placée sous le signe du soleil, et du bonheur, pour tous ceux qui espèrent encore à un avenir meilleur. 
Des bisous sucrés!
 Love, Lovelybene