15 mars 2013

A quoi servent les mannequins noires lorsqu'on peut peindre les blanches? 3ème volet (Le complexe subsaharien).

Mboté mes bénés adorés! Hope you are fine!
Après m'être indignée contre les photos d'ondria hardin contre les publicités et les créations à caractères racistes, je vais clore ma trilogie avec vous l'aurez compris ce troisième et dernier volet, qui lui sera consacré aux répercussions que ces représentations entraînent dans l'inconscient de certains individus de peau noire, j'aurais pût dire inconscient collectif, mais si certaines personnes prennent le temps d'expliquer ces phénomènes c'est bel et bien qu'ils n'ont pas été victime de ces représentations perverses et que toute les populations noires ne remettent point en question leur beauté pour la calquer sur la beauté caucasienne en forçant sur les artifices que la société de consommation ne cessent d'inventer chaque jour!
1) Le syndrome Jackson (c'est à dire la fièvre carolight). 



Paris, château-rouge, impossible de faire son marché sans des affiches prônant telle où telle crème noyée d'hydroquinone (ayant le pouvoir d'éclaircir même le charbon, mais avec des effets aussi toxiques que la centrale de Tchernobyl mais ce n'est qu'un défaut parmi tant d'autres toutes les femmes ferment les yeux devant cet aspect du produit, fermons-les également, car là n'est pas le problème, mes prédécesseurs ont écrit des ouvrages entiers sur l'éclaircissement de peau de la femme noire) mais ceux-là ont oublié de parler de la condition de la femme devenue claire...comment celle-ci nous regarde avec un dédain suprême et nous invite à la rejoindre dans la cour des peaux caramel (proposition alléchante, malheureusement le caramel c'est pas mon truc je préfère le chocolat noir extra intense 99% de concentration cacaotée....qui dit mieux). 

Alors Queen Bee, où la prêtresse des peaux décapées, nous à fait ce p'tit clin d'oeil tentant dans l'Officiel flashback, je n'ai pas cautionné le blackface Illamasqua, je ne cautionnerais donc point le blackface de Mrs Carter. elle était censée revenir sur ses origines en acceptant de poser pour l' Officiel en tant que reine africaine, il y a des femmes naturellement claires en Afrique subsaharienne, des ethnies même, prenons l'exemple des peuples lubas du Zaïre, plus proche du métis que du noir, mais ne sont-ils pas pour autant considérés comme étant nos ndekos! Alors la Bee elle prend sa pose le visage recouvert de chocolat intense, non mais j'hallucine, en regardant ses photos j'ai eu l'impression de l'entendre me dire (eh Lovelybene rejoins moi dans le cercle très fermé des caramels et débarrasse toi de ce masque qu'es ta peau noire)!


 So je trouve que c'est un peu fort, elle aurait pût garder sa carnation claire et avoir le titre african Queen sans grimer sa peau, dans le dernier glamour le thème african Queen était encore à l'honneur (quel florilège ses temps-ci dis donc), une blanche prend la pose dans ce rôle et çà ne m'a pas du tout dérangée, elle gardait ses caractères propres en s'attribuant une culture autre que la sienne, pas de quoi faire de scandale, c'est comme les tendances japonisantes, beaucoup de personnes les adopte mais on ne grime pas forcément les modèles en geisha aux yeux inexistants!!!Glamour a admirablement maîtrisé son thème, salutations méritées, il a montré qu'on peut revisiter un thème, une culture qui ne nous est pas propre sans tomber dans le coup d'état et le choc d'opinion, bravo!!!

Revenons en à Beyoncé qui est le modèle, la source d'inspiration de milliers de jeunes filles à travers le monde et aux quatre coins de l'Afrique bien sûr, dans les ruelles de Cotonou, Brazzaville et Kinshasa, lorsque sa peau insolente rayonne de dorée quelle image les jeunes filles foncées peuvent-elles avoir d'elles-même si ce n'est une image négative, et c'est le début du commerce toxique de l'hydroquinone et des odeurs fortes qui vont avec ses crèmes décapantes!
C'est comme Rihanna et son semi-rasage de la tête dès qu'elle à commencé combien d'entre-nous noires et blanches comprises ont succombées à la tentation sauf que çà ce n'est pas dangereux sauf sur la santé mentale of course mais le fléau Beyoncé/MJ lui est réellement dangereux et entraîne des cancers et une dépendance!!! 

2) Le tissage
Pardon, j'ai succombée....
je ne pense pas que ce soit un facteur d’allégeance au blanc, tata nzambé j'en met que puis-je dire pour être crédible... si ce n'est allez lire mon article "black hair what's the fuck" et vous aurez tout compris!!!!
So, j'espère que ma trilogie vous auras captivés, inspirés et surtout ouvert les yeux sur ce racisme angélique, ou bien vous êtes totalement énervés contre moi cette ado insolente qui semble prôner le racisme anti-blanc!

So, j'attends vos commentaires, et vos réactions virulentes avec impatience!!!!
Des bisous sucrés!
Love, Euloria aka Lovelybene!


Très belle découverte... tout en douceur!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire