3 mars 2013

A quoi servent les mannequins noires lorsque l'on peut peindre les blanches? (1er volet)

C'est cette question que je me suis posée ce matin en voyant ce cliché dans l'article de @Vivi la Chipie (merci pour l'inspiration, il me fallait quelque chose de croustillant pour reprendre du service).
En effet pour son numéro de Mars, le mensuel mode international Numéro à choisit de représenter la beauté ethnique en prenant pour thème de son shooting"African Queen". 
Génial me direz-vous, innovant, çà change du thème belle des champs que nous sert à toutes les sauces, Glamour, Vogue et autres ambassadeurs du made in "blonde aux yeux bleus". 
Evidemment, là nous nous attendons tous à une mannequin 100% chocolat extra-noir aux traits bien affirmés , dans notre maigre quête, forcément nous tombons sur Ajak ou Ataui Deng (l'une où l'autre c'est la même car de toute façon, lorqu'on cherche une mannequin totalement typée on n'a que çà sous la main, hein!). 
Et là... ERROR!!! TCHIP INTERGALACTIQUE!

Ajak...Ataui vous êtes où!?
 Je vous ai cherché en vain! Mais j'ai compris... chômage technique, vous ne pouvez plus assurez le rôle d'African Queen, la fille là au chocolat blanc, parsemé de cacao, vous à piqué tout. 
    SCANDALE!!!!

Jeunes gens, observez attentivement la photo ci-contre, ce petit nez...suspect ! Cette jeune femme n'est ni noire, ni africaine, ni même indienne...elle est BLANCHE!!!
Suis-je folle? NON!!!!!
En Effet, Numéro à eu pitié de nous oh pauvres noirs, fils et filles de Cham, il à voulut nous représenter, nous aider, nous valoriser, cette femme blanche, notre exutoire... TCHIP!

Puisqu'elle est notre sainte vierge dès à présent, vénérons là comme il se doit, elle ne se nomme point Marie, mais Ondria Hardin, elle ne vit point à Bethléem mais aux USA , elle n'est point mère d'un petit sauveur, n'exagérons rien elle n'a que 16 ans comme moi (Quoique aujourd'hui y a "maman à 16 ans" sur la 12 j'crois). 

So, cette blonde aux yeux bleus, à voulut tenter l'expérience la plus délirante de sa vie, elle à voulut savoir ce que çà faisait d'appartenir aux monde nègre avec des cheveux lisses (oh le crépus faut pas abuser non plus). Pour créer le napage chocolat intense, il a fallut des kilos de fond de teint foncé (apparemment l'équivalent de ce que je pourrais utiliser en 5 années, et pourtant moi je me tartine!) + de la crème auto-bronzante (dur,dur, de devenir noir dis-donc?), tout cela supervisé par le talentueux photographe Sebastian Kim "j'adore le métissage, le mélange de culture, je ne vise pas à stigmatiser une ethnie, mais au contraire à la mettre en valeur" (ben fallait prendre une vraie villageoise de la brousse congolaise alors! Et pas un kinder bueno!), Numéro dit soutenir la liberté artistique des photographes (Tchip! Attendez seulement le jour où ils feront posez un bœuf en robe de marié avec le thème "terroirs de France")!

Ce qui me choque en plus de la couleur foncée qu'il lui ont attribué, c'est le fait que ses traits soit restées les mêmes, car c'est vrai vous voulez présenter une African Queen, allez jusqu'au bout du processus, épatez le nez, repulpez les lèvres, crêpez les cheveux en tignasse indomptable, et affublez là d'une peau de bête grrr!!! 
Là, les trait fins totalement européens, insultent la femme noire et réfute totalement sa beauté originelle, c'est un leurre idéalisé de la femme noire que nous présente Numéro, le message subliminal, est que la femme noire ne peut être belle qu'avec des traits fins et que comme actuellement aucun prototype de femme noire au dits traits fins n'existe, nous allons tout simplement repeindre une des nôtres qui vous montrera la marche à suivre.

Je pense que la mondialisation nous permet de nous approprier les cultures de chacun et je pense que cette jeune mannequin aurait parfaitement pût assurer le rôle d'African Queen sans être caricatural à ce point§ Donc si on fait un shooting tendance japonisante on va brider les yeux des mannequins où quoi pfff MAWA!
Donnez-moi vos avis et soyez nombreux pour le second volet de cette trilogie!

Des bisous sucrés, où plutôt chocolatés de circonstance.
Love, Euloria aka Lovelybene!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire